PRESSE

Presse

Klein aber fein! – La Fourchette Tricolore

Petit mais puissant, la devise de jeune entrepreneur Isabelle litdessignes dans leur nouveau Bistro dans le Hanauer Landstrasse. L'ancien directeur du restaurant estl'un des premiers Riedbergerà l'intérieur du Boniface Park.

Point 13 AM. Je rentredansla « La Fourchette Tricolore » dans le Hanauer Landstrasse 48. « Bonjour » me salue d'un paillasson en grandes lettres rouges de manière amicale. Attention! Scène!Lesyeux dirigés verslehautànouveau,àdroite etàgauche me lumière deux tours Eiffel surdesabat-jours tête haute et placés souligner leur lumière chaude, l'ambiance française de ce beau bistros.

Presqueenmême temps avec mon arrivée,elle sort de la cuisine, le chef de la cuisine etdessignes Jungunternehmerin Isabelle Navone. Ils meontaccueilli danslestyle français, embrasser à gauche,àdroite,àgauche. Ses grands yeux noirs rayonnentdejoie, un mélange brune des ancêtres italiens et français. Même votre workwear blanc éclatant répanduunetouche française, avecdesrangées de boutons bleu / rouge sur la veste du chef.

Aujourd'hui,latour de Aubergine en entrée dans le menu, complétée par une crémaillère rôti d'agneau rose. En outre,il est soitlapommedeterre oude lamousse d'épinards, raffiné par zeste d'orange râpé. Le choix est un menudujour avec deux plats d'accompagnement, plus un plat végétarien et toujours une soupe végétalien. Aujourd'hui, le plat végétariensecompose de grands raviolis aux cèpes pouchierten dans une sauceaufromage de chèvre poivre.

Bien que accroupi sur un des cinq tables bistro appréciant les raviolis àlasauceaufromagedechèvre poivre, venez deux maîtres. Ordre: tour aubergines en entrée, puis l'agneau délicieux et dessert le café obligatoire français avecdescroissants au chocolat. Le moi donc assuré le patron charmant, elle fait cuireaufour frais touslesmatins. La pâte est originale àlaFrance parce qu'il « y plusdebeurre contient ». Astuce: Si vous venez le lendemain, qui peut acquérir pour seulement 1 € les croissants de la veille, toujours beaucoupdegoût, mais ne sont plus frais touslesjours.

Isabelle a commencé une boutiqueenligne il y a trois ans. Là,ilsontoffertdesspécialités françaises etalancé un dînerderépétition. Aujourd'hui,elle disposed'un bistrot, un cuisinier, un mini Jobberin et un stagiaire.
Bien que tout ceci jaillissant d'elle, j'apprends aussi que son travail à 7hdumatin commence croissants de cuisson. A 8 heures du bistrot ouvre puis il passe par au soir à 19 heures, pas un travail pour réfléchie. « Entrelesdeux, » dit Isabelle, « estlarestauration encore. Du café,duthé etdesgâteaux del'après-midi. « Je me préparedesmenus avant de deux à 50 personnes. Pas plus, jenepeux pas autrement garder ma qualité. Parce que petit est beau, est ma devise ".
Je vous remercie de la conversation etde l'hospitalité,denouveau baiser au revoir et en passantàtravers la barrière de lumière imaginaire entre deux Tours Eiffel accueille le tapis du sol convivial: à bientôt -trèsbientôt! ke

Share by: